Peugeot 504 dans les rues de Lagos.

8042017

Comme vous l’avez remarqué, j’aime photographier les motos, les voitures et les camions qui circulent dans les rues de Lagos, au hasard de mes trajets, surtout quand ce sont des véhicules qui sont remarquables. Cette semaine, un soir en rentrant du travail, j’ai aperçu une Peugeot 504 à la couleur « très remarquable ».  

 

504 verte

 

cette photo a été téléchargée en taille réelle, cliquez dessus pour la voir plus grande.

Il y a plusieurs petites histoires derrière cette photo, au moins deux ; je vous en raconte une qui concerne l’origine du véhicule … 

J’ai un peu modifié la photo et j’ai décidé de rendre floue la plaque, où était écrit probablement le nom du propriétaire, une plaque spéciale, puis je l’ai postée sur Facebook dans mon album « les rues de Lagos »

J’ai fait un commentaire, surtout destiné aux non nigérians ou non résidents au Nigeria, sur le fait que cette voiture a été probablement assemblée dans l’usine Peugeot de Kaduna, au Nigeria. En effet la société PAN, Peugeot Automobile Nigeria a assemblé le modèle 504 pendant plusieurs décennies, les dernières sont sorties de chaine en 2005 et 2006, je suis bien placé pour le savoir. 

Mais une de mes relations Facebook a reconnu la voiture et m’a mis sur la bonne piste pour en savoir plus. Elle appartient à un designer connu, son nom de créateur est le nom qui est sur la plaque. Je suis allé chercher des informations sur le net et j’ai retrouvé un article qui parle de ce designer et de ses voitures (il a aussi une Mercedes de 1957 achetée en Allemagne). Je recopie ci dessous un extrait en anglais (facile à comprendre) :

… (the owner) spoke on feature that makes the 504 car unique to him “I think the color comes first; I cannot afford to miss the color; secondly the Air Conditioner works, it is intact. The cigarette lighter works, everything works. It is a perfect car. I bought it from France, so it is a perfect car”.

J’avais donc tout faux sur son origine … 

En attendant de la croiser à nouveau et d’en parler plus longuement …

La deuxième petite histoire, je la garde en réserve, un jour peut être …  

 

 




Polly Alakija décore le pont Falomo.

1042017

Samedi 1er Avril, je décide de mettre en ligne trois photos parmi celles prises ce matin sous le pont Falomo à Lagos

Eko Tag Polly Alakija 1

Eko Tag Polly Alakija 2

Eko Tag Polly Alakija 3

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

Il s’agit d’un projet lancé par le gouvernement de l’Etat de Lagos et qui se nomme The EKO TAG. Eko étant le nom local donné à la ville de Lagos. Plusieurs artistes mettent en scènes leur talent sur des endroits sélectionnés. Je suis sur que j’y reviendrai et que je vous en montrerai d’autres. Dans cet article on voit une artiste qui a déménagé du royaume uni vers l’Afrique en 1989. Elle a vécu longtemps à Ibadan au Nigeria, puis en Afrique du Sud et depuis 2011, elle est de retour au Nigeria à Lagos. Polly Alakija a beaucoup de talent.

Ci dessous je recopie ce que j’ai lu et traduit de son site …

Polly s’intéresse particulièrement à la forme humaine et à sa représentation. Ses figures architectoniques languissent dans leur environnement laconique dans une sérénité intemporelle, autonome et imperturbable. Ses toiles sont habitées par de doux géants de la nature, dont l’énergie est conservée dans une léthargie permanente, où dominent les contrastes, les broussailles, la forme et la texture des riches couleurs. 




Les vendeurs de Rue de Lagos sont toujours là …

19032017

Les deux photos ci dessous ont été prises dans la rue à Lagos, en Février, je les ressors dans cette article aujourd’hui pour les partager avec vous. 

Vendeur de rue 22 fev Pommes

Vendeur de rue 22 fev Mouchoir 2

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus. 

 

J’aime bien ces deux photos et bien que ce ne soit pas facile de capturer ce genre de personnage en portrait et sur certains axes, parfois même un peu risqué, je suis content d’avoir pris ces deux là. Le gouvernement de Lagos fait la chasse au vendeurs de  rue. Mais le chômage est élevé au Nigeria et il n’y a pas forcément beaucoup de solutions alternatives à proposer aux vendeurs de rue. Un jour peut être seront ils vendeurs dans une boutique d’un centre commercial … 

La photo du vendeur de pommes a obtenu un commentaire de Anne qui est très encourageant : Je suis toujours aussi émue par ta capacité à capter l’expression des êtres humains.




Une rue de Lagos au matin …

5032017

Cette photo a été prise il y a déjà presque 15 jours et partagée sur mon profil Facebook le 21 février. 
Mais je crois vraiment que c’est la photo la plus intéressante que j’ai faite ces dernières semaines et surtout celle qui a eu le plus de commentaires. 
Je l’ai intitulé « Une Rue de Lagos au matin » et j’avais demandé « qu’est ce qu’elle vous inspire ? » 

Rue vide le 21 février

 

photo téléchargée en taille originale, à voir plus grand en cliquant dessus. 

Je ne peux pas raconter beaucoup de choses sur les circonstances de prise de vue, je cherchais à capturer depuis ma voiture le soleil qui perçait à travers les nuages et cette brume de l’harmattan, quand j’ai aperçu cet homme seul au milieu d’une rue vide … 
Je me suis concentré sur la composition avec d’une part la gare de train en construction à droite et aussi le théâtre national en arrière plan et la courbe de la rue et les lampadaires pour créer une fuyante …

Puis en post production, j’y ai apporté quelques changements, j’aurais aimé rendre le visage plus clair, je n’ai pas assez d’expertise pour réussir cette modification. 

En ce qui concerne les commentaires, il y a en a trop eu pour que je puisse les recopier tous ici.
Beaucoup se sont demandés pourquoi si peu de circulation … pas habituel à Lagos. 

Je ne citerai que trois commentaires, réponses à la question « que vous inspire t’elle ? »  :

Michel : « le calme avant la tempête » 
Nabil : « il fut un temps »
Muriel « solitude incongrue » 
Mais vous pouvez aller en découvrir plus sur mon profil Facebook, photo postée le 21 février et qui est dans un album qui se nomme « Les Rues de Lagos »/ 




Tanui Rodah, gagnante du marathon de Lagos.

12022017

Dans l’article précédent, je parle de ma séance photo du samedi 11 février, et je montre trois photos du vainqueur du Marathon de Lagos, chez les hommes.
Quelques dizaines de minutes plus tard, j’ai eu le plaisir de photographier le passage des femmes. Un peloton de cinq athlètes se disputaient encore la première place. Ci dessous les deux photos que j’ai retenues … 

Marathon 7 - peloton des femmes face

Marathon 8 - peloton des femmes profil

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

La gagnante sera Tanui Rodah, qui est en première position sur ces deux photos, mais le classement final des cinq meilleures comportera les même cinq noms que l’ont peut voir ici. La photo a été prise à Ikoyi, au rond point juste à l’entrée du pont qui relie Ikoyi à Leki. Ces deux photos me plaisent autant l’une que l’autre. 




Abraham Kiptum gagne le marathon de Lagos 2017.

12022017

Le samedi 11 février, à Lagos, organisation de la 2ème édition du marathon … 
Non, je ne l’ai pas couru, peut être une autre année (!), mais je suis allé faire des photos. 
J’ai choisi de m’installer au sommet du pont qui relie Ikoyi à Leki , c’était le kilomètre 31 et j’ai d’abord mitraillé le passage du premier.

Ci dessous les 3 photos que j’ai décidé de conserver. 

Marathon 1 - Kiptum au ravitaillement

Marathon 2 - Kiptum profil

Marathon 3 - Kiptum KM31 de dos

 

pour voir les photos en taille réelle cliquer dessus … 

Il s’agit du coureur kenyan Abraham Kiptum qui avait déjà gagné l’année dernière et qui a gagné cette année aussi. 

Ce que j’aime sur ces photos :
- sur la première, on devine l’ambiance, et la mise au point faite sur le visage du coureur, avec le reste de l’image un peu floue, renforce l’impression de vitesse.
- sur la deuxième, le coté pile poil du profil me plait. Les gouttelettes d’eau figées me plaisent aussi.
- sur la troisième, c’est la lumière rasante du matin (même si d’habitude, je n’aime pas trop les photos de dos, celle là m’a plu).  




Vendeur dans la Rue, vendeur de livres …

8102016

Si vous avez suivi les posts de ce blog, vous avez surement vu que je prends souvent des photos de vendeurs dans les rues. A Lagos il y en a pas mal même si le gouvernement a l’intention de les chasser … 
Au Nigeria, le commerce informel est inévitable. 
Cette semaine, j’ai croisé un vendeur de livres
La scène m’a plu, j’ai réussi à la capturer presque comme j’ai voulu.

Vendeur de Rue - livres

 

Cette photo a été chargée en taille originale … 

 

Dans les commentaires que cette photo a reçus, il y en a deux qui m’ont interpellé : 
- « et quels livres » de Julie
- « étrange sélection » de Stephane
C’est vrai que cette sélection est étrange … 
Mais bon souhaitons à ce vendeur que la sélection corresponde à ce que les gens veulent acheter à ce moment là. 

 




King Sunny Ade, concert in Lagos.

3102016

Le 1 octobre 2016, à Lagos au Nigeria a été organisé un très grand concert avec 4 artistes de renommée mondiale. Ce soir je vous montre 5 photos du premier d’entre eux. Il se nomme KING SUNNY ADE

King Sunny Ade A

King Sunny Ade B

King Sunny Ade C

King Sunny Ade D

King Sunny Ade E

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus. 

Le concert avait lieu en plein air sur une scène montée pour l’occasion. Le lieu choisi était Eko Atlantic et cela coïncidait avec la date de l’indépendance du Nigeria. Dans d’autres articles, je montrerai ma sélection des photos des autres artistes. J’en ai vu 4 en tout. 

Je vous invite à vous documenter sur KING SUNNY ADE, l’artiste et aussi sur le style médical qu’il a rendu populaire dans le monde entier, la musique Jùjú. Il est très connu et depuis longtemps. En fait King Sunny Ade vient de fêter ses 70 ans et a conservé « une sacré pêche » comme on dit amicalement … 

Note technique : pour ces photos je me suis mis en général à 2500 ISO et j’essayais d’avoir une vitesse au minimum à 1/100 de seconde, plus souvent à 1/160 ou 1/200. Quand la scène était peu éclairée et que je voulais faire un plan large comme la première de cette série, je suis monté à 4000 ISO. Je me suis amusé plusieurs fois à faire des essais aussi avec un spart phone au premier plan et l’artiste flou au deuxième plan. J’aime assez, et vous ?
Notez aussi que le Canon 70D avec un écran amovible et orientable permet aussi de passer au dessus des têtes pour cadrer. Pour les photos de concert, il est toujours assez difficile de trouver la belle expression et la réussite technique en même temps … il faut mitrailler et sélectionner ensuite.
N’hésitez pas à donner votre avis sur ces photos. 




Lagos vue d’en haut ….

2102016

Comme déjà écrit dans l’article précédent, mi septembre, j’ai eu la chance d’accéder au sommet d’un immeuble de 24 étages au centre du quartier de Lagos Island. C’est un quartier qui est au centre de la ville de Lagos au Nigeria. Immeuble désaffecté, ascension à pied, prudence et jolies photos de l’esprit « squat ». Mais au sommet, à partir de la terrasse, possibilité de prendre des photos de la ville … je m’en suis donné à coeur joie …  ci dessous 5 exemples choisis … 

Lagos d'en haut 08

Lagos d'en haut 05

Lagos d'en haut 06

Lagos d'en haut 12

Lagos d'en haut 09

 

Pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus … 

 

Ce que vous voyez ici sont les vues plein Ouest, Ouest/Nord-Ouest, Nord, Nord Est et plein Est. Nous ne voyons pas vraiment la mer sur ces photos, mais la lagune. Nous ne voyons pas le coté Sud qui donne sur le port et le large … 

Pour en savoir plus, il y a en tout 16 photos sur l’album en question visible sur mon profil Facebook et puis rien de mieux que Google Map … 

Je profite aussi de cet article pour citer le commentaire que j’avais écrit à propos de la première photo : « …du haut de l’empire state Building, à gauche l’East River, en bas Greenwich village, au fond le nouveau WTC et au loin la statue de la liberté » … PARDON je rêve, cette photo a été prise à Lagos.




Independence House (Old Defense House) Lagos, Nigeria.

30092016

A Lagos, a été organisée, mi septembre, une « photo walk » dans le cadre de la 500px 4th annual global photo walk
La destination finale de cette marche était un vieil immeuble de 24 étages désaffecté. 
Ci dessous trois photos qui y ont été faites, dont une sur la terrasse avec des reflets que j’aime beaucoup. 

Independence House terrace et reflet Independence House mur rouge Independence House pilier fleuri

pour voir les photos en taille originale, cliquez dessus.

Une autre vision du Nigeria assez courante. Un immeuble fédéral qui a été désaffecté lors du déménagement du gouvernement fédéral de Lagos à Abuja et qui n’a pas été occupé depuis, ni rénové ou transformé. L’immeuble se nomme « Independence House ». Pas beaucoup d’info sur le net, mais un bel article à trouver sur google. Il est aussi parfois nommé « Old Defense House ».

Monter les 24 étages à pied a été fatigant mais belle récompense avec les photos prises aussi du sommet. Lagos vue d’en haut que je vous montrerai probablement dans un autre article. Et puis la photo qui m’a le plus séduit et qui a été sélectionnée sur le site « Lagos photo walk » est celle ci dessous. Une silhouette dans la cage d’escalier. Ma préférée … 

500px global walk P

 




Camion MACK vert jaune rouge …

10092016

Dans les sujets que j’aime capturer, au hasard des rues de Lagos, il y a les camions … 
Certains sont très vieux, comme des pieds de nez à l’obsolescence programmée, certains sont très colorés …
Celui ci dessous, de la marque Mack, m’a plu … 

Camion Mack B

Camion Mack A

 

pour voir les photos en taille réelle cliquez dessus … 

 

Je l’ai pris sous deux angles différents. Je n’arrive pas à vraiment savoir laquelle de ces deux photos est la mieux. Je pense que ce qui est bien dans cette photo, ce sont les couleurs, vert, jaune, rouge. Et puis sur la deuxième photo une présence humaine apporte bien sur un plus. Ces camions sont en général importés d’occasion directement des Etats Unis et ils vont rouler sur les routes du Nigeria jusqu’à la fin du temps.  




Vendeur de Chewing Gum dans les rues de Lagos

4092016

Force est de constater que le mois d’aout n’a pas été pour moi, un mois très prolixe en matière de photos …
Je n’en ai sélectionné qu’une seule … ci dessous … prise dans les rues de Lagos le jour du 15 aout … 

Vendeur chewing gum 15 aout

photo téléchargée en taille réelle … 

Cette photo a été prise à un moment où je voulais acheter des chewing-gum dans la rue …
« Donnant – donnant » … « j’achète que si je peux prendre une photo avant » …
Les vendeurs de rue constituent un de mes sujets préférés … 
Sur celle là, j’aime la lumière de la fin de journée. J’ai utilisé un I-phone et j’ai fait ensuite plusieurs essais de cadrages. 

Pourquoi pas plus de photos pendant le mois d’aout ?
La pluie à Lagos ? L’absence d’inspiration ? Autres raisons ? Je ne sais pas dire … 
Quand je regarde ce qui a été produit, je ne trouve pas grand chose de remarquable ; un accident de la route par ci, un camion par là … des instantanés prises dans la rue que j’ai mis au fur et à mesure sur mes profils Facebook ou Instagram … 

En tout cas, les photos de marchands dans la rue sont rendues de plus en plus difficiles. Cette activité est officiellement interdite. Le gouvernement de l’Etat de Lagos lui fait de plus en plus la chasse et depuis quelques temps, au lieu de chasser les vendeurs, la Police les charge dans un camion type panier à salade et les emmène passer quelques heures ou quelques jours en cellule … 
Est ce que cette situation va durer ? Je ne sais pas ! A suivre … 

Pour Septembre, gageons que j’aurai plus de photos à vous montrer, mais pas forcément des photos de vendeurs dans la rue … 




Foot, Piscine, Plage au Nigeria

18052016

Ce soir, je partage encore une photo qui a été prise le lundi 2 mai lors d’une sortie à la plage à Lagos.

Plage 2 mai Stefane piscine et ballon

On voit sur cette photo, un ballon, une piscine, une plage … n’est ce pas ?

Le titre est peut être surprenant, mais j’ai pensé que c’était celui qui convenait le mieux. Cette photo a eu du succès et pas mal de gens l’ont commenté. Il me semble que ce qui a le plus plu était la composition et les successions de forme. En ce qui me concerne, j’ai bien aimé ce moment où la lumière est belle, celle de la fin de l’après midi …

Un commentaire est plus parlant que les autres : « beaux équilibres, bien graphique, bien joué » de Philippe … 

Et puis, je dois dire que c’est pour moi, aussi, une autre vision du Nigeria que celle que nous projette les médias, non ?
Avez vous une autre idée de titre ? L’espace commentaire en bas de cet article est là pour ça. 

 

 




Lagos Marathon 2016

18022016

Le samedi 6 février, le Marathon de Lagos s’est couru à travers la ville, départ de l’ancien quartier de Surulere, arrivée dans le futur quartier de Eko Atlantic et traversée des iles de Lagos Island, Ikoyi et Victoria Island par les principaux ponts. Je n’ai pas couru, juste suivi un peu pour y faire des photos.

J’y ai pris beaucoup de photos, de différentes scènes, je crois que j’ai même pas mal mitraillé. Un album d’une vingtaine d’entre elles est visible sur facebook et je met ici trois d’entre elles qui me séduisent un peu plus …

 

 

Marathon VI D

Pour celle ci, dans la rue Akin Adesola de Victoria Island, je me suis accroupi et en plus j’ai utilisé l’écran amovible de mon appareil. J’ai trouvé sympa que le coureur me  repère et fasse un petit signe. 

 

 

Marathon KM 31

Je me suis également amusé à faire une série avec des compositions qui mettent dans le cadre les inscriptions de kilomètres sur le sol. Ici le kilomètre 31 au moment où passe le peloton de tête des athlètes féminines, au sommet du pont suspendu qui relie Ikoyi à Lekki.

 

Marathon Osborne G

Cette troisième a été prise à Osborne Road, là où était un des ravitaillements au moment où probablement la moitié des coureurs était déjà passée. Le marathon de Lagos a connu un succès populaire, et comme il faisait très chaud, très vite il n’y avait plus d’eau. J’ai aimé cette composition dont le but était de montrer les bouteilles vides et les quartiers d’orange abandonnés sur la chaussée. 

Donnez moi votre avis sur ces trois compositions … 

Pour voir les photos en taille plus grande, cliquez dessus. 




Keziah Jones, portrait.

7022016

Aujourd’hui, dans cet article, un portrait qui a été « volé » dimanche dernier au Freedom Park, à Lagos au Nigeria, lors d’une manifestation organisée par l’Alliance Française au Nigeria. 

Peut être, faites vous partie de ceux qui le reconnaitront, parce que vous avez eu déjà l’occasion d’écouter en live son immense talent. Pour les autres, prenez quelques instants pour lire les lignes recopiées de wikipedia ci dessous et aller taper son nom sur you tube.

Keziah Jones.
Un portrait de lui, de profil que j’ai trouvé réussi et que j’ai eu envie de partager avec vous. 

 

Photo ci dessous téléchargée en taille originale.

Keziah Jones freedom park 31 jan 2016

 

 

pour ceux qui veulent en savoir plus (extrait de wikipédia)

Keziah Jones, né Olufemi Sanyaolu à Lagos au Nigeria le 1er octobre 19681, est un bluesman cosmopolite. Il mêle le blues et le funk pour créer un style propre : le blufunk.

Biographie.

Né à Lagos au Nigeria et fils d’une grande famille de Lagos, il est d’abord pris en charge par son oncle travaillant dans la région de Constantine en Algérie, ensuite, ce sera le départ en Angleterre, où il commence à jouer du piano à l’âge de treize ans, avant d’adopter la guitare trois ans plus tard. C’est dans le métro parisien qu’il se fait remarquer par un directeur artistique de Delabel France en 1991. Largement influencé par la personnalité politique et morale du musicien nigérian Fela (dont il recueille la dernière interview en 1996 à Kalakuta2), par le jeu de Jimi Hendrix et de Prince, il signe en 1992 le disque-manifeste Blufunk Is A Fact!, un mélange de funk et de blues acoustique porté par le succès planétaire du single Rhythm is love. Le relatif échec commercial d’African Space Craft (1995), dans lequel il évoque les problèmes de l’artiste africain contemporain, et de Liquid Sunshine (1999) l’éloignent des feux de la rampe, jusqu’en 2003, année durant laquelle la publication de Black Orpheus lui permet de retrouver la faveur des médias. Il prépare en 2007 un nouvel album, Nigerian Wood, sorti le 1erseptembre 2008 et inauguré par une série de concerts « surprises » dans les stations du métro parisien.

En 2008, il enregistre la chanson One du groupe rock U2 disponible sur l’album In The Name Of Love: Africa Celebrates U2, sorti en avril 2008.

Il s’est produit à quatre reprises dans le métro de Paris dans le cadre de l’opération Destination musiqueorganisée par la RATP les 1er (Miromesnil)33 (Olympiades), 4 (Montparnasse — Bienvenüe) et6 septembre 2008 (Auber).

Keziah Jones a de nombreux projets, notamment de créer un festival de musique Paris-Lagos et de se lancer davantage dans la pédagogie du Blufunk, style musical qu’il a créé et dont il voudrait transmettre les secrets aux jeunes générations.




Lagos, Lagune, Harmattan, pêcheur …

30012016

Samedi 30 janvier … après midi oisif  à Lagos
Ce pourrait être la faute à l’Harmattan.
Vous connaissez cette calamité climatique qui frappe le Nigeria en décembre et janvier.  

Une embarcation sur la lagune avec quelques pêcheurs et je décide de prendre cette scène en photo. Prise dans l’après midi et postée quelques instants plus tard sur facebook, elle attire très vite l’attention … je décide de la partager ce même jour sur mon blog via cet article.

Photo mise en ligne en taille originale.

 

Pêcheur lagune A

 

Dans les quelques commentaires reçus sur facebook le mot « magnifique » est celui qui revenait le plus souvent, mais aussi « superbe », « sublime », « mystique » …
Je vous invite à donner le votre dans la case prévue à cet effet au bas de cet article.

Deux autres photos ont été sélectionnées de cette même séance …
Une en plan beaucoup plus serré alors que le pêcheur jetait son filet, une en plan large.

Pêcheur lagune B1

Lagune avec Harmattan

 

 

 

 




Harmattan à Lagos

14122015

Savez vous ce qu’est l’Harmattan ?

Si vous avez habité une fois dans votre vie au Sahel ou en Afrique de l’Ouest, vous avez surement entendu parlé de l’Harmattan.

Au Nigeria, dans le Nord du pays, il y en a souvent. A Lagos aussi. Début décembre 2015, c’était le cas et j’ai réussi à exploiter ça en faisant deux photos, une le matin vers 7 heures, une autre en fin d’après midi à 18 heures. Les deux ont été prises sur la Lagune d’un pont ou d’un autre … 

From Carter Bridge 3rd Mainland Bridge From 3rd mainland Bridge

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

 

Extrait de Wikipédia : L’harmattan est un vent Nord-Est, très chaud le jour, plus froid la nuit, très sec et le plus souvent chargé de poussières. En parcourant de grandes distances au-dessus de vastes étendues désertiques, le vent sec de direction nord-est à est se charge petit à petit de fines particules de sable et de poussière surchauffées en journée. Ensuite l’alizé continental en provenance des hautes pressions subtropicales centrées sur l’ensemble du Sahel-Sahara souffle en périphérie de ces zones sèches, notamment en Afrique de l’Ouest où il est ressenti comme un vent du désert, desséchant et poussiéreux. Par temps d’harmattan, les nuits sont fraîches voire un peu froides comme pendant l’hiver au désert, mais l’air s’échauffe très rapidement avec le soleil ; la chaleur brûlante et sèche venue du nord s’abat brusquement, et l’écart diurne de la température atteint 20 °C à 30 °C à cause de l’extrême siccité de l’air (l’humidité relative tombe souvent en-dessous de 10 % aux heures les plus chaudes). Ce vent du désert est très redouté par les habitants. Le moment de son apparition saisonnière (entre fin novembre et début janvier), sa durée et son intensité peuvent fortement influencer la production agricole en Afrique de l’Ouest.On a remarqué pendant sa présence une nette augmentation des accidents de la circulation et des accidents aériens. Les hôpitaux signalent aussi un nombre plus important d’hospitalisations, pour des motifs divers.




Rugby à Lagos (Suite)

10122015

Fin Octobre, s’est tenu au Nigeria, à Lagos un tournoi de Rugby à 7 – Tournoi international. C’était dans le Stade de Onikan, un quartier du centre de Lagos Island. J’y ai fait plusieurs photos et selon les commentaires reçus, celle ci dessous est la plus réussie.

rugby à 7 match 1

pour voir la photo en taille réelle, cliquez dessus.

La raison principale pour laquelle cette photo a été caractérisée comme la plus réussie est le fait que tous les joueurs sur le terrain ou bien tous les personnages de la photo regardent dans ma direction, dans la direction du photographe. Qu’en pensez vous ?

Il y a eu d’autres photos prises au cours de ce match.

rugby à 7 match 4 rugby à 7 match 5 rugby à 7 match 3 rugby à 7 match 2

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

 

Même jour qu’une demie finale de la coupe du monde de Rugby, les horaires étaient perturbés mais j’ai quand même pu voir la remise de la coupe aux gagnants du tournoi et aux interviews qui ont suivies, trois photos ci dessous.

N’hésitez pas à me donner votre avis dans la partie commentaires ci dessous. 

 

rugby à 7 B rugby à 7 C rugby à 7 A

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus. 

 




Maddock et Kurzen exposent à Lagos

8122015

Qui a dit qu’à Lagos, il ne se passe rien en matière culturel ? Lagos Photo est peut être le plus grand évènement photographique du continent, tous les ans au mois de novembre depuis maintenant 6 ans. Belle initiative pour cette grande ville du Nigeria. Cette année, dans le cadre de Lagos Photo, une initiative amusante a capturé mon attention. Il s’agissait d’une exposition de deux photographes qui sont d’une part Robin Maddock et d’autre part Bénédicte Kurzen. Cette exposition avait lieu sur les murs d’un dépôt de bus de la rue Awolowo à Ikoyi. Bien sur, je suis allé y faire un tour et j’ai essayé de capturer l’originalité de cette exposition. Ci dessous une sélection des images que j’y ai faites.

 

expo benedicte kurzen A expo benedicte kurzen B expo benedicte kurzen C expo benedicte kurzen D expo benedicte kurzen E expo benedicte kurzen F

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus … 




Coucher du soleil sur la lagune, Lagos, Nigeria

27092015

Pas beaucoup de photos montrées en Septembre …

Quel en est la raison ? Difficile à dire, peut être pas assez de temps de libre.

En fouillant dans ce qui a été photographié, je trouve bien ici ou là quelques prises et celle qui me semble la mieux est une photo du coucher de soleil sur la lagune. Et puis c’est une photo qui a reçu quelques commentaires sympas, notamment sur facebook. Sur cette photo, vous êtes sur le balcon d’un appartement de Ocean Parade Towers, à Banana Island, quartier de Ikoyi, à Lagos au Nigeria.

 

Coucher de soleil Aout 2015 A

pour voir la photo en taille réelle, cliquez dessus.







MES PHOTOS |
julien68 |
amel80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les photos d'Isabelle
| 23 Olivier
| la princesse du 31