Les vendeurs de Rue de Lagos sont toujours là …

19032017

Les deux photos ci dessous ont été prises dans la rue à Lagos, en Février, je les ressors dans cette article aujourd’hui pour les partager avec vous. 

Vendeur de rue 22 fev Pommes

Vendeur de rue 22 fev Mouchoir 2

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus. 

 

J’aime bien ces deux photos et bien que ce ne soit pas facile de capturer ce genre de personnage en portrait et sur certains axes, parfois même un peu risqué, je suis content d’avoir pris ces deux là. Le gouvernement de Lagos fait la chasse au vendeurs de  rue. Mais le chômage est élevé au Nigeria et il n’y a pas forcément beaucoup de solutions alternatives à proposer aux vendeurs de rue. Un jour peut être seront ils vendeurs dans une boutique d’un centre commercial … 

La photo du vendeur de pommes a obtenu un commentaire de Anne qui est très encourageant : Je suis toujours aussi émue par ta capacité à capter l’expression des êtres humains.




Une rue de Lagos au matin …

5032017

Cette photo a été prise il y a déjà presque 15 jours et partagée sur mon profil Facebook le 21 février. 
Mais je crois vraiment que c’est la photo la plus intéressante que j’ai faite ces dernières semaines et surtout celle qui a eu le plus de commentaires. 
Je l’ai intitulé « Une Rue de Lagos au matin » et j’avais demandé « qu’est ce qu’elle vous inspire ? » 

Rue vide le 21 février

 

photo téléchargée en taille originale, à voir plus grand en cliquant dessus. 

Je ne peux pas raconter beaucoup de choses sur les circonstances de prise de vue, je cherchais à capturer depuis ma voiture le soleil qui perçait à travers les nuages et cette brume de l’harmattan, quand j’ai aperçu cet homme seul au milieu d’une rue vide … 
Je me suis concentré sur la composition avec d’une part la gare de train en construction à droite et aussi le théâtre national en arrière plan et la courbe de la rue et les lampadaires pour créer une fuyante …

Puis en post production, j’y ai apporté quelques changements, j’aurais aimé rendre le visage plus clair, je n’ai pas assez d’expertise pour réussir cette modification. 

En ce qui concerne les commentaires, il y a en a trop eu pour que je puisse les recopier tous ici.
Beaucoup se sont demandés pourquoi si peu de circulation … pas habituel à Lagos. 

Je ne citerai que trois commentaires, réponses à la question « que vous inspire t’elle ? »  :

Michel : « le calme avant la tempête » 
Nabil : « il fut un temps »
Muriel « solitude incongrue » 
Mais vous pouvez aller en découvrir plus sur mon profil Facebook, photo postée le 21 février et qui est dans un album qui se nomme « Les Rues de Lagos »/ 




Une photo, deux Bedford …

25022017

Les camions Bedford passent inaperçus pour beaucoup de gens, sur les routes et les parkings de Lagos au Nigeria
Pas pour moi.
Encore plus quand j’en vois deux l’un à coté de l’autre … 

 

Bedford 14 février Iphoto

cette photo a été téléchargée en taille originale, cliquez dessus pour la voir plus grande … 

Je ne suis pas sur, mais je crois que c’est un article qui traite de l’obsolescence programmée qui m’a incité à aller chercher cette photo prise il y a quelques jours et en faire un article, à moins que ce ne soit des ami(e)s qui hier soir lors d’un cocktail m’ont fait des commentaires sur mes photos et plus particulièrement celles de camions. 
J’aime ces camions là, j’aime les camions Bedford.
Leur assemblage au Nigeria aurait commencé en 1959 par l’entreprise UAC et c’est probablement le début de l’industrie auto au Nigeria.

Je les croise souvent le matin avant d’arriver sur mon lieu de travail et je capture en passant ce genre d’image avec plaisir, mais j’aime globalement photographier tout ce qui roule sur les routes du Nigeria avec plaisir. Des camions de toutes les marques, des voitures de luxe, des motos et encore d’autres … à suivre … 




Contraste dans les rues de Lagos

18022017

Cette semaine, à Lagos, en me rendant de mon bureau en zone industrielle à un rendez vous dans le centre, j’ai été coincé dans un bouchon et j’ai aperçu une scène qui a attiré mon regard. Une grosse limousine noire et à coté un enfant mendiant dans un fauteuil roulant au milieu de la rue.
J’ai réussi à capturer la scène et illustrer ce que je nomme un exemple des contrastes de cette ville et du Nigeria en général. 

Limousine et mendiant

 

Cette photo a été téléchargée en taille originale, vous pouvez néanmoins cliquer dessus pour la voir plus grande.

Ce que j’aime sur cette photo, c’est le contraste représenté par les sujets (la limousine et le mendiant) mais aussi le contraste entre les regards des deux personnages extérieurs qui ont un air rempli de curiosité et l’absence de visibilité de l’intérieur de la voiture. Egalement le contraste entre le Noir entier de la voiture y compris les vitres et les couleurs sympas (jaune, blanc, vert) des personnages extérieurs …  

La photo a été prise avec un iphone, elle est techniquement décevante. Son coté esthétique n’a rien de spécifique. La photo a été prise très discrètement, une seule fois (la limousine était entourée de forces de sécurité – il convient quand même d’être prudent). J’ai choisi de modifier le cadrage et de la mettre dans une forme un peu panoramique. 

Je n’ai pas de commentaires politiques à faire sur cette image, je ne donnerai même pas mon avis, je me contente de pratiquer la photo en tant que moyen de création, comme d’autres feraient de la poésie ou de la peinture … 

Néanmoins, le nombre de réactions sur ma page Facebook pour cette photo m’a interpellé et m’a convaincu de la mettre sur cet article ; mon blog est aussi là pour partager les photos qui provoquent des réactions, même si techniquement pas géniales.

Et puis je ne peux m’empêcher de citer cet échange, un commentaire et sa réponse qui nourrira votre réflexion : 
Victor : « Fingers are not equal, and they assembled in the one palm. »
Gwen : « It doesn’t look to me like belonging to the same hand. »

Votre avis toujours le bienvenu … 




Tanui Rodah, gagnante du marathon de Lagos.

12022017

Dans l’article précédent, je parle de ma séance photo du samedi 11 février, et je montre trois photos du vainqueur du Marathon de Lagos, chez les hommes.
Quelques dizaines de minutes plus tard, j’ai eu le plaisir de photographier le passage des femmes. Un peloton de cinq athlètes se disputaient encore la première place. Ci dessous les dieux photos que j’ai retenues … 

Marathon 7 - peloton des femmes face

Marathon 8 - peloton des femmes profil

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

La gagnante sera Tanui Rodah, qui est en première position sur ces deux photos, mais le classement final des cinq meilleures comportera les même cinq noms que l’ont peut voir ici. La photo a été prise à Ikoyi, au rond point juste à l’entrée du pont qui relie Ikoyi à Leki. Ces deux photos me plaisent autant l’une que l’autre. 




Abraham Kiptum gagne le marathon de Lagos 2017.

12022017

Le samedi 11 février, à Lagos, organisation de la 2ème édition du marathon … 
Non, je ne l’ai pas couru, peut être une autre année (!), mais je suis allé faire des photos. 
J’ai choisi de m’installer au sommet du pont qui relie Ikoyi à Leki , c’était le kilomètre 31 et j’ai d’abord mitraillé le passage du premier.

Ci dessous les 3 photos que j’ai décidé de conserver. 

Marathon 1 - Kiptum au ravitaillement

Marathon 2 - Kiptum profil

Marathon 3 - Kiptum KM31 de dos

 

pour voir les photos en taille réelle cliquer dessus … 

Il s’agit du coureur kenyan Abraham Kiptum qui avait déjà gagné l’année dernière et qui a gagné cette année aussi. 

Ce que j’aime sur ces photos :
- sur la première, on devine l’ambiance, et la mise au point faite sur le visage du coureur, avec le reste de l’image un peu floue, renforce l’impression de vitesse.
- sur la deuxième, le coté pile poil du profil me plait. Les gouttelettes d’eau figées me plaisent aussi.
- sur la troisième, c’est la lumière rasante du matin (même si d’habitude, je n’aime pas trop les photos de dos, celle là m’a plu).  




Camion Bedford à l’île Maurice.

1022017

Vous l’avez peut être déjà constaté si vous suivez ce blog ou mes albums sur flickR ou Facebook. J’aime les camions Bedford. Je les photographie à Lagos et au Nigeria, là où je réside, chaque fois que je peux. J’avais appris qu’il y en avait aussi à l’île Maurice mais comme nous visitions l’île pendant la période des vacances, ils n’étaient pas vraiment visibles car pas sur la route, pas en pleine action, sauf celui ci, stationné sur le bord de la chaussée …

Bedford Ile Maurice.

 

pour voir la photo en taille réelle, cliquez dessus. 

J’ai aimé sa couleur rouge devant la mer bleue, j’ai aimé la composition avec la mer en arrière plan et aussi ce petit palmier, j’ai aimé ce ciel typique de l’été austral avec des nuages lourds. J’ai pris le temps de faire plusieurs essais, de face de profil, mais j’ai choisi celle là. Votre avis m’interesse ? J’aurais aimé photographier beaucoup plus de ces camions. Est-ce une raison pour retourner à l’île Maurice ? Votre avis sur cette question aussi m’intéresse ?

En attendant d’autres photos de camions Bedford, à Lagos au Nigeria ou ailleurs. 




Ile Maurice – Cap malheureux …

14012017

Des photos que j’ai prises pendant les vacances à l’île Maurice, je suis assez content de celle ci dessous. L’endroit se nomme « Cap Malheureux » et il y a une église au toit rouge qui est un des sujets photos inmanquables de l’île … 

B N°2 Eglise toit rouge et mariés

 

Cette photo a été téléchargée en taille réelle, néanmoins cliquez dessus pour la voir plus grande.

J’ai longtemps hésité. Quel était l’angle le plus approprié pour faire une photo originale de cette église qui se nomme « Notre Dame auxiliatrice de Cap Malheureux » ? Il faut dire que cette église est belle quelle que soit l’endroit où nous l’observons. Mais j’ai rapidement vu qu’un couple de jeunes mariés était là pour y faire des photos et j’ai pensé que les mettre dans le cadre serait une opportunité. J’ai eu de la chance, je n’étais pas pressé, j’ai pu attendre le bon moment.
D’habitude, je n’aime pas les photos avec des personnages de dos, mais il y a des moments où il faut faire une exception.

Cette photo a reçu quelques commentaires dont certains que je cite ci dessous :
« coucher de soleil à voir à cet endroit » et « un de mes endroits préférés » de la part respectivement de Constantine et Raphaëlle, qui certainement connaissent bien le lieu.
« l’église est belle mais la robe de la mariée est magnifique » de la part de Mamette.
« tout est beau » de la part de Mohammed.
« La porte de cette église ressemble à une énorme bouche… elle en reste bée d’ailleurs » de Bettina.
- « Cadrage presque trop parfait: pile la robe, pile l’église; les ombres dramatisent la situation: la mariée a-t-elle quelque chose à perdre ? » de la part de François. 

Et puis deux autres photos ont été faites dans ce lieu avec une autre composition, à voir aussi ci dessous :

Eglise au toit rouge - réduite

E comme Eglise au toit rouge avec mer au premier plan

 

Pour voir ces deux photos en taille réelle, cliquez dessus.




Île Maurice – front de mer à Mahébourg …

10012017

Pendant les vacances à l’île Maurice, je me suis fixé de publier (entre autre) sur Facebook une photo par jour dans un album avec comme but de donner envie aux spectateurs. Toutes ces photos là (onze en tout pour onze jours de vacances) n’ont pas eu toutes le même succès. Celle qui en a eu le plus est celle ci dessous. 

F N°6 Montagne et front de mer

cette photo a été téléchargée en taille originale, cliquez dessus pour mieux voir …

Elle a été prise à Mahébourg, qui est une ville au sud de l’île, pas loin de l’aéroport. Elle a été prise sur le front de mer un soir au moment du coucher de soleil. Mon ambition était de montrer le relief à l’extérieur de la ville et la mer. Pour le premier plan, je cherchais vraiment un effet presque un peu silhouette et cela ne me dérangeait pas que ce soit si sombre. Un peu de saturation des couleurs a été rajouté. 

En fait, ce n’est pas ma photo préférée, celle qui est sur la première page de ce blog aujourd’hui est ma préférée et j’en rajouterai surement d’autres plus tard que je considère mieux que celle là, mais celle ci est celle qui semble avoir été préférée par les gens qui ont consulté mon album et cela me fait plaisir de la partager ce soir,  aussi cela me fait plaisir de rajouter les quelques commentaires qu’elle a reçus …

« Celle là fait vraiment envie » de Philippe ….
« Magnifique, le paradis sur terre » de Karima …
« Sublime » de Stephanie …
« Bravo, belle photo d’un paysage féérique » de Mohammed … 




« Street Business » à Lagos, Nigeria

24122016

Bonjour à tous, 

Nous sommes le 24 décembre, dans quelques heures le père Noel apportera ce qu’on lui a commandé, en tout cas pour ceux qui y croient … 
Et puis, pour beaucoup, c’est le dernier jour avant de courir dans les magasins acheter le cadeau qu’on a oublié, le cadeau en plus au cas où celui déjà prévu ne plairait pas ou bien ne suffirait pas.

Pendant cette frénésie de shopping, j’ai une pensée pour les vendeurs de rue de Lagos.
Si vous suivez mon blog, vous savez que j’aime les photographier. 
Ci dessous mes trois dernières captures.  

Vendeur lunettes 2 Vendeur de Cable Télephone Vendeur de DVD

 pour voir les photos en taille plus grande, cliquez dessus. 

Ci dessus successivement et dans le désordre, un vendeur de lunettes, un vendeur de câbles et de chargeurs de téléphone et un vendeur de DVD érotiques. Tous ont été pris en photo au Nigeria, dans les rues de la ville de Lagos, depuis l’intérieur de ma voiture, dans les bouchons, au hasard de mes trajets de retour du travail. Notez que ces trois  photos ont été prises ce mois ci, décembre 2016 …

Peut être, dois-je songer un jour à un livre avec des photos de vendeurs de rues … quand il y en aura plus … peut être … votre avis ?

En tout cas , j’aime ces portraits. J’ai choisi de tous les mettre dans un album (déjà visible sur Facebook et bientôt sur flickR) qui se nomme « Street Business »

C’est donc « à suivre » et avec vos avis pour faire mieux la prochaine fois … 

Pour terminer cet article, je souhaite un « JOYEUX NOEL » à tous … 




Les rues de Lagos – contraste …

30112016

Aujourd’hui, 30 novembre 2016, je décide de ressortir une photo que j’avais prise en juillet. Une scène que j’ai aperçue au moment où je marchais à pied dans le quartier de Ikoyi.  Je me souviens comme si c’était hier le passage de cette Ferrari dans une rue où il y avait des rickshaws (on les nomme « kéké » ici) et je me souviens de ma volonté de saisir ce contraste avec mon smart phone. Les rues de Lagos, scène de contraste. Contraste de richesse, assez fréquent au Nigeria. 

Ferrari

 

cette photo a été chargée en taille réelle … vous pouvez cliquer sur la photo pour la voir plus grande.

Ce qui me plait le plus sur cette photo, c’est la composition … 

La Ferrari - blanche, très propre, immaculée même, comme un symbole supplémentaire – est coupée mais totalement reconnaissable et elle semble courir après les rickshaws ou bien les dépasser comme si ceux ci s’étaient garés pour la laisser passer. Et puis le passant stoïque à l’arrière. Et puis le décor. Tout pousse le regard vers le contraste. 

La photo a été modifiée avec iphoto et aussi avec des filtres de Instagram … 




Vendeur dans la Rue, vendeur de livres …

8102016

Si vous avez suivi les posts de ce blog, vous avez surement vu que je prends souvent des photos de vendeurs dans les rues. A Lagos il y en a pas mal même si le gouvernement a l’intention de les chasser … 
Au Nigeria, le commerce informel est inévitable. 
Cette semaine, j’ai croisé un vendeur de livres
La scène m’a plu, j’ai réussi à la capturer presque comme j’ai voulu.

Vendeur de Rue - livres

 

Cette photo a été chargée en taille originale … 

 

Dans les commentaires que cette photo a reçus, il y en a deux qui m’ont interpellé : 
- « et quels livres » de Julie
- « étrange sélection » de Stephane
C’est vrai que cette sélection est étrange … 
Mais bon souhaitons à ce vendeur que la sélection corresponde à ce que les gens veulent acheter à ce moment là. 

 




Lagos vue d’en haut ….

2102016

Comme déjà écrit dans l’article précédent, mi septembre, j’ai eu la chance d’accéder au sommet d’un immeuble de 24 étages au centre du quartier de Lagos Island. C’est un quartier qui est au centre de la ville de Lagos au Nigeria. Immeuble désaffecté, ascension à pied, prudence et jolies photos de l’esprit « squat ». Mais au sommet, à partir de la terrasse, possibilité de prendre des photos de la ville … je m’en suis donné à coeur joie …  ci dessous 5 exemples choisis … 

Lagos d'en haut 08

Lagos d'en haut 05

Lagos d'en haut 06

Lagos d'en haut 12

Lagos d'en haut 09

 

Pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus … 

 

Ce que vous voyez ici sont les vues plein Ouest, Ouest/Nord-Ouest, Nord, Nord Est et plein Est. Nous ne voyons pas vraiment la mer sur ces photos, mais la lagune. Nous ne voyons pas le coté Sud qui donne sur le port et le large … 

Pour en savoir plus, il y a en tout 16 photos sur l’album en question visible sur mon profil Facebook et puis rien de mieux que Google Map … 

Je profite aussi de cet article pour citer le commentaire que j’avais écrit à propos de la première photo : « …du haut de l’empire state Building, à gauche l’East River, en bas Greenwich village, au fond le nouveau WTC et au loin la statue de la liberté » … PARDON je rêve, cette photo a été prise à Lagos.




Camion MACK vert jaune rouge …

10092016

Dans les sujets que j’aime capturer, au hasard des rues de Lagos, il y a les camions … 
Certains sont très vieux, comme des pieds de nez à l’obsolescence programmée, certains sont très colorés …
Celui ci dessous, de la marque Mack, m’a plu … 

Camion Mack B

Camion Mack A

 

pour voir les photos en taille réelle cliquez dessus … 

 

Je l’ai pris sous deux angles différents. Je n’arrive pas à vraiment savoir laquelle de ces deux photos est la mieux. Je pense que ce qui est bien dans cette photo, ce sont les couleurs, vert, jaune, rouge. Et puis sur la deuxième photo une présence humaine apporte bien sur un plus. Ces camions sont en général importés d’occasion directement des Etats Unis et ils vont rouler sur les routes du Nigeria jusqu’à la fin du temps.  




Vendeur de Chewing Gum dans les rues de Lagos

4092016

Force est de constater que le mois d’aout n’a pas été pour moi, un mois très prolixe en matière de photos …
Je n’en ai sélectionné qu’une seule … ci dessous … prise dans les rues de Lagos le jour du 15 aout … 

Vendeur chewing gum 15 aout

photo téléchargée en taille réelle … 

Cette photo a été prise à un moment où je voulais acheter des chewing-gum dans la rue …
« Donnant – donnant » … « j’achète que si je peux prendre une photo avant » …
Les vendeurs de rue constituent un de mes sujets préférés … 
Sur celle là, j’aime la lumière de la fin de journée. J’ai utilisé un I-phone et j’ai fait ensuite plusieurs essais de cadrages. 

Pourquoi pas plus de photos pendant le mois d’aout ?
La pluie à Lagos ? L’absence d’inspiration ? Autres raisons ? Je ne sais pas dire … 
Quand je regarde ce qui a été produit, je ne trouve pas grand chose de remarquable ; un accident de la route par ci, un camion par là … des instantanés prises dans la rue que j’ai mis au fur et à mesure sur mes profils Facebook ou Instagram … 

En tout cas, les photos de marchands dans la rue sont rendues de plus en plus difficiles. Cette activité est officiellement interdite. Le gouvernement de l’Etat de Lagos lui fait de plus en plus la chasse et depuis quelques temps, au lieu de chasser les vendeurs, la Police les charge dans un camion type panier à salade et les emmène passer quelques heures ou quelques jours en cellule … 
Est ce que cette situation va durer ? Je ne sais pas ! A suivre … 

Pour Septembre, gageons que j’aurai plus de photos à vous montrer, mais pas forcément des photos de vendeurs dans la rue … 




Hotel de ville de Poznan

28072016

De passage en Pologne pendant les vacances d’été, plusieurs photos ont été faites et mises au fur et à mesure sur Instagram. Il y a quelques unes qui ont eu pas mal de « like » mais il y en a une qui en a plus que toutes les autres. C’est la photo de l’hôtel de ville de Poznan.

L’hôtel de ville de Poznan (« Ratusz w Poznaniu » en polonais) construit pour la première fois en 1300, il a été détruit par le feu et reconstruit plusieurs fois pour finalement prendre ce style renaissance … les derniers travaux datent de 1794, mais de profondes rénovations ont eu lieu en 1913 et après 1945. Et il y a pas mal de légendes associées à ce bâtiment (allez voir sur le net).

Quant à la photo, faite à plus de 22 heures alors que  la nuit était tombée, les lumières étaient sympas ce soir là. Elle a été prise avec un smart phone (Iphone 6+) sans beaucoup d’essai mais plusieurs tentatives de cadrage. J’aime aussi sur le coté droit en bas la présence de ce vélo et des dominantes rouges des lumières sous le parasol … 

Votre avis ?

ratusz Poznan




Rue vide de Lagos un dimanche soir …

4062016

Depuis quelques temps, j’ai ouvert un profil sur Instagram (que je vous invite à visiter). 
Chaque fois que possible, en fait presque chaque jour, je mets une photo des rues de là où je me trouve, ces temps ci de Lagos donc. La photo qui a eu le plus de succès est celle ci dessous … 

Victoria Island dimanche soir modifiée iphoto

 

Elle a été prise un dimanche soir dans une rue qui est la Rue Akin Adesola, une des plus grandes artères de Victoria Island, un axe où la circulation est très chargée les jours en semaine. Ambiance d’un dimanche soir, rue presque déserte. Mais surtout j’avais trouvé que la lumière était sympa et ce nouveau bâtiment, la Nestoil Tower, était bien éclairé. Une occasion à ne pas louper … 

 

 




Vendeur d’eau minérale dans les rues de Lagos

29052016

Aujourd’hui, une photo qui a été prise il y a 5 jours depuis la voiture avec un iphone alors que je rentrais du travail. L’objectif était de montrer quelque chose inespérée, les travaux sur Apapa Oshodi Expressway, un axe de Lagos (10 voies ou plus dont 2 contre-allées) qui est en très mauvais état depuis des années. Au Nigeria les routes ne sont pas réparées aussi vite qu’il le faudrait …
Au moment de déclencher, un vendeur d’eau apparait dans le cadre. J’ai déclenché avec le personnage.

Vendeur eau minérale Amuwo 24 mai

 

 

Ce qu’il faut dire sur cette photo est qu’elle a été mise sur Instagram dans la foulée avec un recadrage en format carré et quelques modifications que permet de faire Instagram. Elle a été « likée » par pas mal de personnes, plus que celles que j’ai mise les jours d’avant.

Puis elle a été mise sur mon profil facebook et a recueilli quelques commentaires  qui tourne autour de : « Bien vu » « Bel équilibre », mais surtout un « Man must chop no idleness » de la part de Victor, une connaissance nigériane qui connait bien Lagos et connait bien ce quartier.

La traduction de cette phrase est difficile. Je dirais que ce qui s’en approche le plus est : « L’homme doit subvenir à ses besoins plutôt que rester dans l’oisiveté » … une réflexion qui pourrait être presque politique. Dans le pays où vous vivez, il n’y a probablement pas de vendeur d’eau minérale sur le bord des voies express, mais au Nigeria, c’est très très fréquent … je m’arrêterai là …

Parlons photo uniquement, je la trouve bien, j’espère que vous aussi. 

 




Les camions Bedford du Nigéria

26042016

Depuis quelques mois, je m’attache à photographier les camions Bedford que je croise dans les rues de Lagos où des autres villes du Nigeria. Ces camions dont la plupart ont été assemblés au Nigeria dans ce qui était, ici, les débuts de l’industrie d’assemblage automobile, sont sur les routes depuis plusieurs décennies et ce modèle a maintenant une histoire forte avec les routes et les transports de marchandises du pays …

Bedford Truck Avril 2016 A

Bedford Truck 10 nov 2015

 

Bedford Truck 10 avril 2016 A

 

Bedford Truck 10 avril 2016 B

Un exercice photo pas si facile que ça ; je ne vous en montre que quatre pour aujourd’hui, mais je reviendrai pour d’autres au fur et à mesure de mes captures … vos commentaires et avis seront donc utiles.

 




Elargissement des routes / démolition des maisons

21022016

Aujourd’hui 7 photos qui ont été prises il y a quelques jours dans la ville de Abeokuta, capitale de l’Etat de Ogun au Nigeria et dans une localité voisine. L’Etat de Ogun est l’Etat qui jouxte celui de Lagos dans le sud Ouest du Nigeria dont on oublie trop souvent qu’il s’agit d’une fédération. Lors des travaux d’élargissement des routes, certaines maisons ont du être démolies, mais elles n’ont pas été démolies entièrement. Du coup les cloisons intérieures deviennent des murs de façades. 

Alors que je passais dans l’Etat de Ogun pour des raisons professionnelles, le sujet a capturé mon attention et le montrer en photo m’a semblé intéressant. J’ai capturé quelques exemples avec mon appareil photo le long de la route. Peut être y retourner un weekend pour en capturer plus et creuser le sujet ? Votre avis ?

 

Ogun road construction A

 

Ogun road construction C

Ogun road construction D

 

Ogun road construction E

Ogun road construction F

Ogun road construction G

Ogun road construction H

Pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

Ces photos ont déjà recueilli quelques commentaires, j’en cites trois :
Gosia : « Tout à fait différent de la vie européenne »
Vérane :   »En France cela existe aussi voir l’ abbaye-cathédrale d’Alet les bains dans l’Aude dont le chevet fut détruit pdt les guerres de religion pour faire passer la route principale »
Maurice :   »Pas spécialement étonné » 

Et puis François, un de mes mentors en matière de photo a écrit ça dans un mail : « Beaucoup d’intérêt pour moi dans cette série qui mérite d’être poursuivie et complétée, surtout en faisant ressortir que la vie continue malgré le passage du bulldozer. C’est un très bon thème sur l’Afrique en marche, l’Afrique ou la vie ne s’arrête jamais malgré les vicissitudes, l’Afrique ou tout est permis, …….  »

 







MES PHOTOS |
julien68 |
amel80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les photos d'Isabelle
| 23 Olivier
| la princesse du 31