Leeroy, chanteur et rappeur français à Afropolitan Vibes.

17062017

Vendredi 16 juin,  Afropolitan Vibes, le rendez vous tant attendu des résidents de Lagos amateurs de bonne musique, revenait dans un nouveau lieu, le Parc Muri Okunola à Victoria Island. Avant c’était un rendez vous mensuel au mythique Freedom Park. Maintenant tous les 3 mois, et ailleurs. Impatience. Au programme ce soir, entre autre, un artiste français : Leeroy.

La pluie a perturbé tout ça. Leeroy n’a pas pu monter sur scène, mais après que le gros de l’orage soit passé (au sens propre) un after s’est improvisé sous un petit abri derrière la scène … 

C’est dans ce lieu là et à ce moment là que j’ai fait quelques photos dont les deux que je partage ici.

Leeroy

Leeroy N&B 4

Pour voir les photos en plus grand, cliquez dessus. 

J’ai pris la décision de mettre ces photos en Noir et Blanc parce que l’éclairage n’était pas vraiment top, une fois n’est pas coutume. La sensibilité a été mise à 12800 Iso, ce qui est possible avec le CANON D70 et malgré tout on a une vitesse proche de 1/50, ce qui ne rend pas facile d’éviter le flou. J’ai trouvé que les deux photos rendaient bien l’ambiance de cet « after ». D’autres visibles sur mon profil Facebook. La déception de ne pas le voir sur scène dans des conditions normales compensée par la chance de le voir de si près et de pouvoir discuter. 

Pour en savoir plus sur l’artiste ou ses chansons, je vous renvoie à ce qu’on trouve sur le net via n’importe quel moteur de recherche. Leeroy, ou Leeroy Keziah, de son vrai nom Khalid Dehbi avait commencé sa carrière avec le collectif Saïan Supa Crew. Remporté victoire de la musique en 2002. La chanson que je préfère et que vous trouverez aisément en vidéo sur You Tube se nomme « Château Rouge »« Halte là, petit voyou, tout le monde au garde à vous …  »  on se laisse très vite emporter par le rythme, croyez moi, et ce malgré la pluie. 

 




Calme sur la lagune …

4062017

Hier, samedi 3 juin, en fin de matinée, j’ai réussi à capturer cette scène, une barque sur la lagune, avec un téléobjectif. 
Je l’ai postée ce matin sur Facebook, Instagram et même Tweeter. Elle a eu du succès. Une autre image de Lagos, une image du Nigeria différente de celle qu’on voit souvent. 

Lagune et barque BIS

Photo chargée en taille réelle, pour la voire plus grande, cliquez dessus.

Il y a eu plusieurs commentaires ici ou là, je vais en citer trois :
Abdul kareem : « B E A U T I F U L »
Sibylle : « la photo est très belle »
François (par mail) : « exactement le genre de photo que j’adore : minimaliste et impeccable, félicitation » 
Tout ceci est encourageant.

 




Le Street Art existe aussi à Lagos.

3062017

Quelques photos, prises à Lagos, qui ont eu du succès ces dernières semaines. Elles sont visibles principalement sur un album Facebook qui se nomme The EKO TAG, mais aussi sur Instagram et puis sur mon profil FlickR … 
Quand la plus grande ville du Nigeria se met au Street Art … 

Eko Tag 27 mai 2 Eko Tag 27 mai 4 Zenit rd point 1 Zenit rd point 2 Zenit rd point 28 mai

 

Pour voir ces photos en taille plus grande, cliquez dessus. 




Rencontre avec des pêcheurs

28052017

Vendredi dernier, le 26 mai, j’ai organisé une croisière sur la lagune autour de Lagos. Cette intention pour une délégation de visiteurs étrangers nous a permis de croiser des pêcheurs avec qui nous avons échangé quelques mots autour de leur travail et de leur prise du jour. Quelques photos rapidement prises dont une sélection de trois ci dessous. 

Pecheurs 26 mai 2

Pecheurs 26 mai 4

Pecheurs 26 mai 6

Ces trois photos ont été chargées en taille moyenne, pour les voir en taille plus grande, cliquez dessus.

Ce qui m’a séduit dans cette scène, c’est de pouvoir photographier un contraste entre le mode de pêche traditionnelle illustré par les barques, les habits, l’attirail de pêche (il n’y a que les moteurs Yamaha des bateaux, certes très anciens, qui sont peu traditionnels) d’une part et la modernité des immeubles du quartier d’affaires à l’arrière, d’autre part. Quartier dit « Marina » de Lagos Island. C’est là qu’on trouve les sièges des plus grandes banques du Nigeria.

Et puis ce qui m’a le plus séduit, c’est la belle lumière de ce moment. Il avait plu le matin, le ciel était bleu, l’eau presque propre et bleue aussi. Je me suis attardé pour prendre en photo ce contraste et cette belle lumière. Nous avons fait le tour de Banana Island, de Ikoyi, de Lagos Island, de Apapa, de Tarkwa Bay et même une entrée dans le grand large, nous avons croisé plusieurs pêcheurs sur leurs barques, ceux ci ont passé un instant sympathique à discuter avec nous. 




Accident dans les rues de Lagos : un camion de blé renversé.

27052017

Aucun article sur ce blog depuis mi avril. Mais qu’est ce que j’ai fait tout ce temps là ? Aujourd’hui, je cherche dans les photos que j’ai prises depuis, et je décide de mettre dans cet article, une photo d’un camion renversé, avec son chargement de blé se déversant sur la chaussée.  

Camion de blé

Cette photo a été chargée en taille réelle, cliquez dessus pour la voir plus grande.

Cette photo a été prise cette semaine, dans les rues de Lagos, un matin en allant au travail. La scène m’a attiré assez vite. Je prends presque systématiquement toutes les photos des accidents que je croise, sans descendre de la voiture, sans m’arrêter. Il y en a malheureusement trop au Nigeria. Mais cette photo là m’a séduit plus que les autres, par sa composition d’une part et par l’ambiance qui s’en dégage renforcée par les conditions climatiques de ce jour de saison des pluies. Elle a été modifiée avec les filtres de Instagram et postée sur le net (Instagram et Facebook).

Les quelques commentaires qui ont été faits sont encourageants. J’en cite quelques uns :

De Piotr : « belle prise »
De Méli Ssa : « Très joli … en plus les couleurs sont superbes »
De Muriel : « Sacré photo en tout cas »  

 




Une coccinelle décorée.

16042017

J’ai pris cette voiture en photo à Lagos vendredi dernier. 
Bien sur, la voiture m’a beaucoup plu et c’est pour cela que j’ai choisi de prendre cette photo.
Mais surtout la photo a plu à beaucoup de monde sur Facebook et sur Instagramdonc j’ai décidé de la partager aujourd’hui. 

VW beetle - The studio

 

Cette photo a été téléchargée en taille originale, pour la voir plus grande, cliquez dessus.

Pour un weekend de Pâques, il aurait été bon de choisir un autre modèle ou une autre photo … mais lequel ? laquelle ?
Et pourquoi pas une coccinelle verte et grise pour illustrer Pâques

Cette coccinelle de VolkswagenVolksWagen Beetle  est le nom qui lui est donnée ici, a une particularité. Elle a été décorée et elle appartient (me semble t’il) à une artiste dont j’ai déjà parlé dans ce blog. Il s’agit de Polly Alakija. Le véhicule était d’ailleurs stationné devant son Studio. Elle apparait dans quelques articles sur internet et même dans un clip d’une chanteuse. 

L’autre particularité est qu’il est fort probable que cette voiture ait été assemblée au Nigeria. De 1975 à 1990, la société Volkswagen Of Nigeria (VON) a assemblé des Beetle et des autres modèles … Celle là en fait elle partie ? Rien ne peut le dire à première vue, mais on peut le supposer. 

En tout cas le véhicule est beau et la photo m’a semblé réussie.
J’en profite pour souhaiter à tous de Joyeuses Pâques

 




Peugeot 504 dans les rues de Lagos.

8042017

Comme vous l’avez remarqué, j’aime photographier les motos, les voitures et les camions qui circulent dans les rues de Lagos, au hasard de mes trajets, surtout quand ce sont des véhicules qui sont remarquables. Cette semaine, un soir en rentrant du travail, j’ai aperçu une Peugeot 504 à la couleur « très remarquable ».  

 

504 verte

 

cette photo a été téléchargée en taille réelle, cliquez dessus pour la voir plus grande.

Il y a plusieurs petites histoires derrière cette photo, au moins deux ; je vous en raconte une qui concerne l’origine du véhicule … 

J’ai un peu modifié la photo et j’ai décidé de rendre floue la plaque, où était écrit probablement le nom du propriétaire, une plaque spéciale, puis je l’ai postée sur Facebook dans mon album « les rues de Lagos »

J’ai fait un commentaire, surtout destiné aux non nigérians ou non résidents au Nigeria, sur le fait que cette voiture a été probablement assemblée dans l’usine Peugeot de Kaduna, au Nigeria. En effet la société PAN, Peugeot Automobile Nigeria a assemblé le modèle 504 pendant plusieurs décennies, les dernières sont sorties de chaine en 2005 et 2006, je suis bien placé pour le savoir. 

Mais une de mes relations Facebook a reconnu la voiture et m’a mis sur la bonne piste pour en savoir plus. Elle appartient à un designer connu, son nom de créateur est le nom qui est sur la plaque. Je suis allé chercher des informations sur le net et j’ai retrouvé un article qui parle de ce designer et de ses voitures (il a aussi une Mercedes de 1957 achetée en Allemagne). Je recopie ci dessous un extrait en anglais (facile à comprendre) :

… (the owner) spoke on feature that makes the 504 car unique to him “I think the color comes first; I cannot afford to miss the color; secondly the Air Conditioner works, it is intact. The cigarette lighter works, everything works. It is a perfect car. I bought it from France, so it is a perfect car”.

J’avais donc tout faux sur son origine … 

En attendant de la croiser à nouveau et d’en parler plus longuement …

La deuxième petite histoire, je la garde en réserve, un jour peut être …  

 

 




Polly Alakija décore le pont Falomo.

1042017

Samedi 1er Avril, je décide de mettre en ligne trois photos parmi celles prises ce matin sous le pont Falomo à Lagos

Eko Tag Polly Alakija 1

Eko Tag Polly Alakija 2

Eko Tag Polly Alakija 3

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

Il s’agit d’un projet lancé par le gouvernement de l’Etat de Lagos et qui se nomme The EKO TAG. Eko étant le nom local donné à la ville de Lagos. Plusieurs artistes mettent en scènes leur talent sur des endroits sélectionnés. Je suis sur que j’y reviendrai et que je vous en montrerai d’autres. Dans cet article on voit une artiste qui a déménagé du royaume uni vers l’Afrique en 1989. Elle a vécu longtemps à Ibadan au Nigeria, puis en Afrique du Sud et depuis 2011, elle est de retour au Nigeria à Lagos. Polly Alakija a beaucoup de talent.

Ci dessous je recopie ce que j’ai lu et traduit de son site …

Polly s’intéresse particulièrement à la forme humaine et à sa représentation. Ses figures architectoniques languissent dans leur environnement laconique dans une sérénité intemporelle, autonome et imperturbable. Ses toiles sont habitées par de doux géants de la nature, dont l’énergie est conservée dans une léthargie permanente, où dominent les contrastes, les broussailles, la forme et la texture des riches couleurs. 




Les vendeurs de Rue de Lagos sont toujours là …

19032017

Les deux photos ci dessous ont été prises dans la rue à Lagos, en Février, je les ressors dans cette article aujourd’hui pour les partager avec vous. 

Vendeur de rue 22 fev Pommes

Vendeur de rue 22 fev Mouchoir 2

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus. 

 

J’aime bien ces deux photos et bien que ce ne soit pas facile de capturer ce genre de personnage en portrait et sur certains axes, parfois même un peu risqué, je suis content d’avoir pris ces deux là. Le gouvernement de Lagos fait la chasse au vendeurs de  rue. Mais le chômage est élevé au Nigeria et il n’y a pas forcément beaucoup de solutions alternatives à proposer aux vendeurs de rue. Un jour peut être seront ils vendeurs dans une boutique d’un centre commercial … 

La photo du vendeur de pommes a obtenu un commentaire de Anne qui est très encourageant : Je suis toujours aussi émue par ta capacité à capter l’expression des êtres humains.




Une rue de Lagos au matin …

5032017

Cette photo a été prise il y a déjà presque 15 jours et partagée sur mon profil Facebook le 21 février. 
Mais je crois vraiment que c’est la photo la plus intéressante que j’ai faite ces dernières semaines et surtout celle qui a eu le plus de commentaires. 
Je l’ai intitulé « Une Rue de Lagos au matin » et j’avais demandé « qu’est ce qu’elle vous inspire ? » 

Rue vide le 21 février

 

photo téléchargée en taille originale, à voir plus grand en cliquant dessus. 

Je ne peux pas raconter beaucoup de choses sur les circonstances de prise de vue, je cherchais à capturer depuis ma voiture le soleil qui perçait à travers les nuages et cette brume de l’harmattan, quand j’ai aperçu cet homme seul au milieu d’une rue vide … 
Je me suis concentré sur la composition avec d’une part la gare de train en construction à droite et aussi le théâtre national en arrière plan et la courbe de la rue et les lampadaires pour créer une fuyante …

Puis en post production, j’y ai apporté quelques changements, j’aurais aimé rendre le visage plus clair, je n’ai pas assez d’expertise pour réussir cette modification. 

En ce qui concerne les commentaires, il y a en a trop eu pour que je puisse les recopier tous ici.
Beaucoup se sont demandés pourquoi si peu de circulation … pas habituel à Lagos. 

Je ne citerai que trois commentaires, réponses à la question « que vous inspire t’elle ? »  :

Michel : « le calme avant la tempête » 
Nabil : « il fut un temps »
Muriel « solitude incongrue » 
Mais vous pouvez aller en découvrir plus sur mon profil Facebook, photo postée le 21 février et qui est dans un album qui se nomme « Les Rues de Lagos »/ 




Une photo, deux Bedford …

25022017

Les camions Bedford passent inaperçus pour beaucoup de gens, sur les routes et les parkings de Lagos au Nigeria
Pas pour moi.
Encore plus quand j’en vois deux l’un à coté de l’autre … 

 

Bedford 14 février Iphoto

cette photo a été téléchargée en taille originale, cliquez dessus pour la voir plus grande … 

Je ne suis pas sur, mais je crois que c’est un article qui traite de l’obsolescence programmée qui m’a incité à aller chercher cette photo prise il y a quelques jours et en faire un article, à moins que ce ne soit des ami(e)s qui hier soir lors d’un cocktail m’ont fait des commentaires sur mes photos et plus particulièrement celles de camions. 
J’aime ces camions là, j’aime les camions Bedford.
Leur assemblage au Nigeria aurait commencé en 1959 par l’entreprise UAC et c’est probablement le début de l’industrie auto au Nigeria.

Je les croise souvent le matin avant d’arriver sur mon lieu de travail et je capture en passant ce genre d’image avec plaisir, mais j’aime globalement photographier tout ce qui roule sur les routes du Nigeria avec plaisir. Des camions de toutes les marques, des voitures de luxe, des motos et encore d’autres … à suivre … 




« Water Please » Marathon de Lagos

19022017

Je reviens en ce dimanche matin sur mes photos d’il y a deux semaines et présente une sélection de deux photos prises lors du Marathon de Lagos.
J’ai hésité entre l’une et l’autre.
Je leur ai donné comme légende « Water Please »

Marathon 18 - Kiroi water please

Marathon 5 - Karinga ravitaillement

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

Je ne reviens pas sur les conditions de prise de vue, j’ai essayé de montrer cet instant au moment où les meilleurs coureurs passaient. Il y a plusieurs essais, mais j’ai eu besoin d’avis extérieur pour les sélectionner et au final j’en ai gardé deux. Votre avis ?




Contraste dans les rues de Lagos

18022017

Cette semaine, à Lagos, en me rendant de mon bureau en zone industrielle à un rendez vous dans le centre, j’ai été coincé dans un bouchon et j’ai aperçu une scène qui a attiré mon regard. Une grosse limousine noire et à coté un enfant mendiant dans un fauteuil roulant au milieu de la rue.
J’ai réussi à capturer la scène et illustrer ce que je nomme un exemple des contrastes de cette ville et du Nigeria en général. 

Limousine et mendiant

 

Cette photo a été téléchargée en taille originale, vous pouvez néanmoins cliquer dessus pour la voir plus grande.

Ce que j’aime sur cette photo, c’est le contraste représenté par les sujets (la limousine et le mendiant) mais aussi le contraste entre les regards des deux personnages extérieurs qui ont un air rempli de curiosité et l’absence de visibilité de l’intérieur de la voiture. Egalement le contraste entre le Noir entier de la voiture y compris les vitres et les couleurs sympas (jaune, blanc, vert) des personnages extérieurs …  

La photo a été prise avec un iphone, elle est techniquement décevante. Son coté esthétique n’a rien de spécifique. La photo a été prise très discrètement, une seule fois (la limousine était entourée de forces de sécurité – il convient quand même d’être prudent). J’ai choisi de modifier le cadrage et de la mettre dans une forme un peu panoramique. 

Je n’ai pas de commentaires politiques à faire sur cette image, je ne donnerai même pas mon avis, je me contente de pratiquer la photo en tant que moyen de création, comme d’autres feraient de la poésie ou de la peinture … 

Néanmoins, le nombre de réactions sur ma page Facebook pour cette photo m’a interpellé et m’a convaincu de la mettre sur cet article ; mon blog est aussi là pour partager les photos qui provoquent des réactions, même si techniquement pas géniales.

Et puis je ne peux m’empêcher de citer cet échange, un commentaire et sa réponse qui nourrira votre réflexion : 
Victor : « Fingers are not equal, and they assembled in the one palm. »
Gwen : « It doesn’t look to me like belonging to the same hand. »

Votre avis toujours le bienvenu … 




Tanui Rodah, gagnante du marathon de Lagos.

12022017

Dans l’article précédent, je parle de ma séance photo du samedi 11 février, et je montre trois photos du vainqueur du Marathon de Lagos, chez les hommes.
Quelques dizaines de minutes plus tard, j’ai eu le plaisir de photographier le passage des femmes. Un peloton de cinq athlètes se disputaient encore la première place. Ci dessous les deux photos que j’ai retenues … 

Marathon 7 - peloton des femmes face

Marathon 8 - peloton des femmes profil

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

La gagnante sera Tanui Rodah, qui est en première position sur ces deux photos, mais le classement final des cinq meilleures comportera les même cinq noms que l’ont peut voir ici. La photo a été prise à Ikoyi, au rond point juste à l’entrée du pont qui relie Ikoyi à Leki. Ces deux photos me plaisent autant l’une que l’autre. 




Abraham Kiptum gagne le marathon de Lagos 2017.

12022017

Le samedi 11 février, à Lagos, organisation de la 2ème édition du marathon … 
Non, je ne l’ai pas couru, peut être une autre année (!), mais je suis allé faire des photos. 
J’ai choisi de m’installer au sommet du pont qui relie Ikoyi à Leki , c’était le kilomètre 31 et j’ai d’abord mitraillé le passage du premier.

Ci dessous les 3 photos que j’ai décidé de conserver. 

Marathon 1 - Kiptum au ravitaillement

Marathon 2 - Kiptum profil

Marathon 3 - Kiptum KM31 de dos

 

pour voir les photos en taille réelle cliquer dessus … 

Il s’agit du coureur kenyan Abraham Kiptum qui avait déjà gagné l’année dernière et qui a gagné cette année aussi. 

Ce que j’aime sur ces photos :
- sur la première, on devine l’ambiance, et la mise au point faite sur le visage du coureur, avec le reste de l’image un peu floue, renforce l’impression de vitesse.
- sur la deuxième, le coté pile poil du profil me plait. Les gouttelettes d’eau figées me plaisent aussi.
- sur la troisième, c’est la lumière rasante du matin (même si d’habitude, je n’aime pas trop les photos de dos, celle là m’a plu).  




« Street Business » à Lagos, Nigeria

24122016

Bonjour à tous, 

Nous sommes le 24 décembre, dans quelques heures le père Noel apportera ce qu’on lui a commandé, en tout cas pour ceux qui y croient … 
Et puis, pour beaucoup, c’est le dernier jour avant de courir dans les magasins acheter le cadeau qu’on a oublié, le cadeau en plus au cas où celui déjà prévu ne plairait pas ou bien ne suffirait pas.

Pendant cette frénésie de shopping, j’ai une pensée pour les vendeurs de rue de Lagos.
Si vous suivez mon blog, vous savez que j’aime les photographier. 
Ci dessous mes trois dernières captures.  

Vendeur lunettes 2 Vendeur de Cable Télephone Vendeur de DVD

 pour voir les photos en taille plus grande, cliquez dessus. 

Ci dessus successivement et dans le désordre, un vendeur de lunettes, un vendeur de câbles et de chargeurs de téléphone et un vendeur de DVD érotiques. Tous ont été pris en photo au Nigeria, dans les rues de la ville de Lagos, depuis l’intérieur de ma voiture, dans les bouchons, au hasard de mes trajets de retour du travail. Notez que ces trois  photos ont été prises ce mois ci, décembre 2016 …

Peut être, dois-je songer un jour à un livre avec des photos de vendeurs de rues … quand il y en aura plus … peut être … votre avis ?

En tout cas , j’aime ces portraits. J’ai choisi de tous les mettre dans un album (déjà visible sur Facebook et bientôt sur flickR) qui se nomme « Street Business »

C’est donc « à suivre » et avec vos avis pour faire mieux la prochaine fois … 

Pour terminer cet article, je souhaite un « JOYEUX NOEL » à tous … 




Les rues de Lagos – contraste …

30112016

Aujourd’hui, 30 novembre 2016, je décide de ressortir une photo que j’avais prise en juillet. Une scène que j’ai aperçue au moment où je marchais à pied dans le quartier de Ikoyi.  Je me souviens comme si c’était hier le passage de cette Ferrari dans une rue où il y avait des rickshaws (on les nomme « kéké » ici) et je me souviens de ma volonté de saisir ce contraste avec mon smart phone. Les rues de Lagos, scène de contraste. Contraste de richesse, assez fréquent au Nigeria. 

Ferrari

 

cette photo a été chargée en taille réelle … vous pouvez cliquer sur la photo pour la voir plus grande.

Ce qui me plait le plus sur cette photo, c’est la composition … 

La Ferrari - blanche, très propre, immaculée même, comme un symbole supplémentaire – est coupée mais totalement reconnaissable et elle semble courir après les rickshaws ou bien les dépasser comme si ceux ci s’étaient garés pour la laisser passer. Et puis le passant stoïque à l’arrière. Et puis le décor. Tout pousse le regard vers le contraste. 

La photo a été modifiée avec iphoto et aussi avec des filtres de Instagram … 




Performance artistique … Jenevieve Aken

20112016

Dans l’article précédent, je vous présentais une performance artistique contemporaine d’une jeune figure du théâtre nigérian que j’ai eu la chance de voir à AAF – African Artist Fondation, à Lagos au Nigeria, le 5 novembre. Le même jour j’ai eu la chance et le privilège d’assister aussi à une performance de Jenevieve Aken. J’ai pris plein de photos et j’ai sélectionné les cinq ci dessous.

AAF performance Jenevieve Aken 5

AAF performance Jenevieve Aken 3

AAF performance jenevieve Aken 2

AAF performance Jenevieve Aken 4

AAF performance Jenevieve Aken 1

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus.

 

Jenevieve Aken est une photographe qui pratique très souvent l’auto portrait. Plusieurs années consécutives, ses photos étaient exposées au Lagos Photo Festival. Cette année une série qui se nomme « Great Expectations ». Dans cette série, elle met en scène l’obsession des jeunes filles pour le mariage. J’ai beaucoup aimé … je vous invite à en découvrir plus sur le net … et n’hésitez pas à donner votre avis dans la partie commentaire de cet article. 




Performance artistique contemporaine … Lagos Photo Festival.

19112016

Tito Aderemi Abitola est une jeune artiste nigériane très prometteuse et elle a effectué une performance artistique intéressante à AAF – African Artist Fondation, le 5 novembre 2016 à Lagos, Nigeria. C’était dans le cadre du Lagos Photo Festival.

Trois personnes, des jeunes filles, les yeux bandés, circulent autour de deux grands récipients remplis de jus d’ibiscus et utilisent des calebasses posées sur leur tête pour transvaser le jus d’ibiscus qui se déverse au fur à mesure sur leurs vêtements et sur le sol … 

Je vous laisse chercher la symbolique …
La photo qui m’a le plus plu parmi celles que j’y ai prises est celle ci dessous.

AAF performance Tito devinette

 

pour voir la photo en taille réelle, cliquez dessus. 

 

Mais il y en a trois autres qui ont séduit ceux qui les ont vues sur l’album consacré à ce sujet sur Facebook. Partagées ci dessous pour recueillir votre avis … 

AAF performance Tito 1

AAF performance Tito 2

AAF performance Tito 5

 

pour voir les photos en taille réelle, cliquez dessus. 




Chanteuse …

29102016

Lors d’un concert à Lagos, au Nigeria, le 1er octobre, j’ai pris beaucoup de photos et une photo d’une des choristes qui était avec l’artiste 2face a retenu mon attention. Je la trouve originale pour plusieurs raisons, l’éclairage, l’effet avec la brume artificielle, la position de l’artiste …
Qu’en pensez vous ?

2face H







MES PHOTOS |
julien68 |
amel80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les photos d'Isabelle
| 23 Olivier
| la princesse du 31