Contraste dans les rues de Lagos

18 02 2017

Cette semaine, à Lagos, en me rendant de mon bureau en zone industrielle à un rendez vous dans le centre, j’ai été coincé dans un bouchon et j’ai aperçu une scène qui a attiré mon regard. Une grosse limousine noire et à coté un enfant mendiant dans un fauteuil roulant au milieu de la rue.
J’ai réussi à capturer la scène et illustrer ce que je nomme un exemple des contrastes de cette ville et du Nigeria en général. 

Limousine et mendiant

 

Cette photo a été téléchargée en taille originale, vous pouvez néanmoins cliquer dessus pour la voir plus grande.

Ce que j’aime sur cette photo, c’est le contraste représenté par les sujets (la limousine et le mendiant) mais aussi le contraste entre les regards des deux personnages extérieurs qui ont un air rempli de curiosité et l’absence de visibilité de l’intérieur de la voiture. Egalement le contraste entre le Noir entier de la voiture y compris les vitres et les couleurs sympas (jaune, blanc, vert) des personnages extérieurs …  

La photo a été prise avec un iphone, elle est techniquement décevante. Son coté esthétique n’a rien de spécifique. La photo a été prise très discrètement, une seule fois (la limousine était entourée de forces de sécurité – il convient quand même d’être prudent). J’ai choisi de modifier le cadrage et de la mettre dans une forme un peu panoramique. 

Je n’ai pas de commentaires politiques à faire sur cette image, je ne donnerai même pas mon avis, je me contente de pratiquer la photo en tant que moyen de création, comme d’autres feraient de la poésie ou de la peinture … 

Néanmoins, le nombre de réactions sur ma page Facebook pour cette photo m’a interpellé et m’a convaincu de la mettre sur cet article ; mon blog est aussi là pour partager les photos qui provoquent des réactions, même si techniquement pas géniales.

Et puis je ne peux m’empêcher de citer cet échange, un commentaire et sa réponse qui nourrira votre réflexion : 
Victor : « Fingers are not equal, and they assembled in the one palm. »
Gwen : « It doesn’t look to me like belonging to the same hand. »

Votre avis toujours le bienvenu … 


Actions

Informations



4 réponses à “Contraste dans les rues de Lagos”

  1. 26 02 2017
    SERRE François (10:01:22) :

    C’est le reflet de la nature humaine, toujours et partout avec des embellies et des rechutes, quelques oasis et des enfers.

  2. 21 02 2017
    olivier.levigne (19:29:02) :

    Bonsoir Patrick,
    C’est moi qui ai mis une fonction « modération » automatique pour tous les commentaires. Il y a énormément de spams.

  3. 21 02 2017
    Patrick Puydebois (11:59:33) :

    Tiens !! on me répond que mon commentaire est en attente de……modération je n’ai pourtant pas appelé à boire du pinard. La France molle quant tu nous tiens……laissons la macération opérer.

  4. 21 02 2017
    Patrick Puydebois (11:55:30) :

    Je pense que c’est salutaire de prendre ce genre de photos dans la mesure où l’on (et parmi le on surtout les medias) cite souvent les écarts de richesse nord sud et à travers le sud notamment l’ Afrique, continent qui nous a hébergé et acceuilli et qui est cher à notre coeur. Cette photo constitue un témoignage fort et assez puissant pour se passer de commentaires. En calir elle n’est pas banale.
    Elle me rappelle une scène identique vécue à la sortie du stade à Surulere lors d’une demi finale de la CAN à Lagos qui avait vu la qualification des eagles (qui devait déboucher sur une finale marquée par la classe de J J Okocha mais perdue aux tirs au but face au voisin Camerounais).
    Je me suis retouvé derriere une Ferrari rouge qui avançait au pas au milieu de la foule qui évacuait le stade. Je n’ai pas oublié le regard que les piétons lancaient au conducteur masqué par ses ray ban en dépassant la voiture.
    C »est ce même regard que je vois dans les yeux du gamin sur la photo d’Olivier. Il ne laisse pas indifférent. Ironie du moment (mais il semble que le moment soit perpétuel), l’ONU nous a interpellé hier sur la mort annoncée de près d’un million et demi d’enfants Africains en raison des guerres et conflis armés. Une news parmi les autres, presque aussi banale elle que l’affaire Fillon ou les délocalisations d’entreprise ou la baisse de fréquentation des touristes étrangers en Ile de France. Que nos so called chefs d’états continuent à dormir en paix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




MES PHOTOS |
julien68 |
amel80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les photos d'Isabelle
| 23 Olivier
| la princesse du 31